Communiqué de Presse de la 114ème Session Ordinaire de la CET

Facade Siège de la CET

La toute première Session Ordinaire de l’an de grâce 2017 de la Conférence des Evêques du Togo s’est tenue au siège à Lomé, du 14 au 17 février 2017. Elle a été marquée particulièrement par la première participation, à cette assemblée solennelle, de Mgr Dominique GUIGBILE, nouvellement ordonné Evêque de Dapaong. Elle a, en outre, intégré à son ordre du jour des sujets très divers, aussi bien de la vie de l’Eglise que des questions d’actualité et sociopolitiques.

 

  1. SEANCE INAUGURALE

« Le temps est à l’action de grâce ». C’est le mot d’ordre qu’il convient de retenir du message de bienvenue que Mgr Denis Amuzu-Dzakpah, Archevêque de Lomé, a adressé à l’assemblée des Evêques au nom de la famille diocésaine de Lomé et en son nom propre. Au registre des motifs d’action de grâce, l’archevêque métropolitain a placé au premier plan l’ordination épiscopale et l’intronisation de Mgr Dominique Guigbile, Evêque de Dapaong, sans oublier les jubilés d’argent de Mgr Longa, célébré le 25 janvier dernier, celui de Mgr le Nonce Apostolique qui aura lieu le 02 mai prochain ainsi que les secours que le Seigneur a prodigués à ceux d’entre eux qui ont été éprouvés par la maladie. En évoquant l’incendie qui a provoqué des dégâts incalculables dans la sacristie de la Cathédrale de Lomé, Mgr s’en est remis à l’intercession des Saints Cyrille et Méthode dont la mémoire est célébrée ce 14 février, aussi bien pour son diocèse éprouvé par ce triste évènement que pour implorer du Seigneur la lumière nécessaire pour conduire les travaux de l’ Assemblée.

Dans son mot d’ouverture de cette Session, Mgr Benoît Alowonou, Président de la CET a consacré l’essentiel de son message à l’accueil du nouvel Evêque. Il a béni le Seigneur qui, à travers le Saint-Père et le travail bienveillant du Nonce Apostolique, a fait entrer Mgr GUIGBILE dans la lignée des successeurs des Apôtres. Il a également exprimé sa gratitude à Mgr Jacques Anyilunda pour l’organisation de la belle cérémonie à Daluag et à la Cathédrale de Dapaong les 04 et 05 février 2017, avant de confier les travaux de ces assises à la présence agissante de l’Esprit-Saint.

 

  1. ENTRETIEN DU NONCE APOSTOLIQUE

 

L’entretien du Nonce Apostolique avec nos Pères Evêques a été largement consacré au Message du Saint-Père pour la célébration de la 50ème Journée Mondiale de la Paix célébrée le 1er janvier 2017, avec pour thème « la non-violence comme style d’une politique de paix » et qui s’agence bien avec les fruits de l’année de la Miséricorde. En rappelant le Jubilé de la Miséricorde, a expliqué Mgr Brian UDAIGWE, le Pape François a estimé que nous avons pris conscience de l’indifférence, de l’injustice et de la violence que subissent certaines couches de notre société. C’est pourquoi, dit-il, «  la construction de la paix au moyen de la non-violence active est un élément nécessaire et cohérent avec les efforts permanents de l’Eglise pour limiter l’utilisation de la force par les normes morales, par sa participation aux travaux des institutions internationales et grâce à la contribution compétente de nombreux chrétiens… ».

Outre ces exhortations pastorales, le Nonce Apostolique a invité les Evêques à veiller à la présentation régulière et rigoureuse des dossiers que les diocèses échangent avec le Saint-Siège, notamment avec les Œuvres Pontificales Missionnaires.

Par rapport à l’actualité nationale, le Représentant du Saint-Père a exprimé sa compassion à Mgr Denis Amuzu-Dzakpah et à l’archidiocèse pour l’incendie de la sacristie de la Cathédrale, le 2 janvier dernier. Il a rassuré les Evêques que cet accident regrettable a été porté à la connaissance de la Secrétairerie d’Etat et du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples qui ont exprimé leur proximité avec l’archidiocèse et tout le peuple de Dieu au Togo, en émettant le vœu qu’on puisse procéder à la restauration des locaux endommagés. Il a, par ailleurs, félicité et encouragé nos Pères Evêques « pour la sagesse et la promptitude » avec lesquelles ils ont géré la question des rumeurs, relayées par les réseaux sociaux, sur de probables sacrifices occultes auxquels le pays serait soumis ; faisant référence à leur communiqué du 12 janvier 2017.

Au cours des échanges Mgr Udaigwe a exhorté les Evêques à plus d’attention, notamment vis-à-vis des prêtres qui rencontrent des difficultés  avérées dans leur ministère. Au sujet de la faculté d’absoudre tous les péchés accordée aux prêtres par le Saint-Père pendant l’année de la Miséricorde, Mgr Udaigwe a invité les Evêques à saisir l’occasion du temps de Carême pour reprendre la lettre du Pape à ce sujet afin que ce ministère se fasse dans l’esprit des exhortations du Saint-Père. Il a été également rappelé que le Pape a reconduit la mission des Prêtres Missionnaires de la Miséricorde (dont un prêtre du Togo, du diocèse de Kara) qu’il avait instituée pendant l’année du jubilé extraordinaire de la miséricorde.

Au terme de son entretien, le Nonce Apostolique a renouvelé ses félicitations à Mgr Dominique Guigbile pour son ordination épiscopale, en lui exprimant ses vœux de fécond ministère pastoral à la tête du diocèse de Dapaong. Il a redit sa gratitude à Mgr Jacques Anyilunda pour le service d’Eglise rendu librement et généreusement pendant tant d’années. Il a également exprimé ses hommages affectueux et ses souhaits de joyeux anniversaire aux évêques qui ont célébré récemment leurs anniversaires de naissance ou d’ordination.

 

  • RETOUR SUR QUELQUES SUJETS ANTERIEURS

 

Les Evêques ont échangé de nouveau sur la question de la vente des huiles, de l’eau ou du sel bénis. Les Evêques ont convenu d’entretenir leurs prêtres, chacun dans son diocèse, pour leur rappeler que ces choses bénies ne doivent en aucun cas être vendus.

Concernant la célébration en août prochain des 50 ans du Renouveau Charismatique à Rome, les Evêques ont souhaité vivement que l’un d’entre eux puisse prendre part à cet évènement d’Eglise. Cette participation aiderait à renforcer l’engagement pour la préparation du Congrès panafricain de ce mouvement qui sera célébré au Togo en 2018.

En raison des changements qui sont advenus depuis cette rentée académique 2016-2017 au sein de notre Unité universitaire (UCAO-UUT), les Evêques ont pris des dispositions pour que la transition se fasse dans les meilleures conditions. Aussi, ont-ils reçu  en audience le Président de l’UCAO-UUT qui leur a fait un bref compte rendu du Conseil Supérieur de l’UCAO tenu au début de ce mois de février 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso. Ils ont également exploré avec lui, les lieux pertinents de renforcement des capacités de l’Université Catholique en vue d’y maintenir une formation d’excellence.

 

  1. ECHOS DE L’ASSEMBLEE GENERALE DES PRÊTRES DIOCESAINS DU TOGO

Mgr Benoît Alowonou, chargé du Clergé et des Séminaires, ainsi que les Evêques qui ont pris part à l’AG de la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo (FPDT) tenue à Dapaong du 09 au 13 janvier 2017, ont partagé avec les autres Evêques les échos de cette rencontre. Les Evêques ont apprécié l’esprit de fraternité et de responsabilité qui a soutenu les travaux. Ils ont consacré une place conséquente à l’examen des statuts adoptés à cette AG pour leur apporter des observations et orientations complémentaires. Les Evêques ont également abordé la question de la situation économique de nos Séminaires et celle de la mission, sujets vis-à-vis desquels les prêtres ont montré un intérêt particulier au cours de leur Assemblée. Ils ont pris des résolutions appropriées sur ces sujets dont ils devront réexaminer la mise en œuvre au cours des mois et des sessions  prochains.

En parlant des prêtres, nos Pères Evêques ont prêté une attention particulière à la formation des séminaristes, notamment à la nouvelle ratio de formation proposée récemment par Rome. Ils ont pris acte de l’opportunité de ce document qui vient enrichir le leur dont la mouture est en cours.

 

  1. ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE, CADRES, LAÏCAT

Au cours de leurs assises, les Evêques ont pris des informations concernant l’Enseignement catholique, l’Aumônerie des Cadres, et l’Assemblée Générale du Conseil Régional du Laïcat de l’Afrique de l’Ouest (CRLAO).

Le Révérend Père Pierre Chanel Affognon qui a pris par à cette Assemblée Générale de la CRLAO tenu à Abidjan du 02 au 06 novembre 2016, en a transmis le compte rendu aux Evêques. Ceux-ci ont réaffirmé leur détermination à renforcer la mise en place des Conseils diocésains et national du laïcat, de sorte que le dynamisme des laïcs au Togo soit mis à profit pour le bien de l’Eglise.

En sa qualité de Directeur National de l’Enseignement Catholique, il a également informé les Evêques sur rencontres initiées par le gouvernement concernant l’éducation au Togo. Par ailleurs, les Evêques ont été informés du projet de Congrès pour les Cadres chrétiens  qui aurait lieu en avril/mai prochain. Ils ont également revisité le projet des statuts de l’Aumônerie des cadres qui leur avait été soumis pour examen.

 

  1. MINI CONGRES EUCHARISTIQUE NATIONAL

Le projet du mini congrès eucharistique annoncé depuis un an, aura lieu du 14 au 18 juin 2017. L’ouverture solennelle sera célébrée le mercredi 14 juin  au soir à Lomé, en présence de tous les Evêques  du Togo. La Conférence des Evêques du Togo adressera très bientôt un message à ce sujet à tout le peuple de Dieu en vue de nous préparer spirituellement à cet évènement. Un programme des célébrations et des différentes activités  de ce mini Congrès sera également communiqué.  En attendant, nos Pères Evêques invitent tous et toutes, à nous disposer par une préparation intérieure à recevoir et à vivre les grâces de l’Eucharistie.

  • AUDIENCES

A leur demande, les responsables d’un groupe de partis de l’opposition politique ont été reçus par nos Pères Evêques au cours des travaux. Il s’agit de : Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), Forces Démocratiques pour la République (FDR), Le Togo Autrement, Les Démocrates, Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) et Parti des Togolais. Ils ont abordé les questions touchant aux réformes institutionnelles et Constitutionnelles dans notre pays. Les Evêques les ont remerciés cordialement pour leur visite.

Nos Pères Evêques ont reçu également une délégation du CRS qui est l’équivalent de la Caritas de la Conférence Episcopale des Etats Unis d’Amérique.  Cette démarche du CRS a eu pour objectif de présenter aux Evêques le nouveau Représentant du Bénin et du Togo. Son message a porté sur le renforcement des partenariats entre le CRS et la Conférence des Evêques du Togo dans le cadre des actions menées au sein du réseau des Caritas.

  • Autres sujets
  • Suivi des messages de la CET: nos Pères Evêques ont été informés des travaux de la cellule de réflexion mise en place pour aider à l’accueil et à l’appropriation, par les chrétiens de leurs messages en matière sociale, en conformité avec le Magistère de l’Église universelle. A ce sujet, ils ont retenu qu’à l’occasion des 125 ans d’Evangélisation de notre pays en cette année 2017, tous les documents qui résument le magistère des Evêques du Togo soient rassemblés et mis à la disposition du peuple chrétien.
  • Nouvelles chez les SMA: durant leur Session, les Evêques ont appris avec joie la nouvelle de l’introduction auprès de la Congrégation pour la Cause des Saints, la cause du Fondateur des SMA, le Serviteur de Dieu Mgr Melchior de Marion Brésillac. Les Evêques invitent les fidèles à prier pour l’aboutissement de cette cause.
  • Séjour de Jean-Claude Gianada: Enfin, nos Pères Evêques se sont réjouis du passage chez nous de Jean-Claude Gianada pour ses concerts spirituels qui aident à la prière et à l’action de grâce. Ils remercient les fidèles et toutes les personnes de bonne volonté pour leur participation au succès de ces concerts au Togo.

Fait à Lomé, le 17 février 2017

 

Père Gustave Wanme

SG et Porte Parole de la CET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *